Nouvel ingrédient chez Pizza Hut : une délicieuse souris morte !

Publié le par $@M€NZO

http://www.argenteuilfc.fr/Img/Pizza%20Hut.jpg

 

 

 

http://www.lepoint.fr/content/system/media/1/200905/45259_souris-une.jpg

Selon un syndicaliste du groupe, l'incident révèle un "problème de souris qui dure depuis quelques années" dans un magasin Pizza Hut du 12e arrondissement de Paris © DR

 

Un client parisien de la chaîne Pizza Hut a trouvé jeudi soir une souris morte sur la pizza qu'on lui avait livrée. Après avoir passé sa commande au téléphone pour une pepperoni, il a découvert la mauvaise surprise, après s'être installé sur son canapé, au moment d'ouvrir la boîte. "J'ai sursauté, crié", raconte-t-il. Dans la foulée, il appelle Pizza Hut. "Au début, ils ne me croyaient pas. (...) Finalement, ils m'ont remboursé la pizza", explique-t-il au point.fr, précisant que le manager du magasin concerné l'a même invité à visiter les cuisines de l'établissement. Mais il a refusé, ne souhaitant pas faire tout un plat de sa mésaventure.

Pizza Hut : un "acte de malveillance"

Même s'il en rit encore, le client malchanceux "ne rappellera plus jamais Pizza Hut" et n'ira plus chez McDonald. "Je vais me rabattre sur une alimentation saine", confie-t-il au point.fr. Mais l'incident a suscité des remous au sein même de l'enseigne de restauration. D'après un syndicaliste du groupe, ce "problème de souris dure depuis quelques années" dans un magasin du 12e arrondissement de Paris. "Avant, ça ne touchait que le bâtiment du vestiaire et, au fur et à mesure, les souris sont allées grignoter du côté de l'alimentation", soutient ce dernier. "C'est la première fois que ça touche un client", assure-t-il, indiquant avoir trouvé des "cadavres de souris derrière le meuble à garnitures" ou des tenues d'employés "grignotées dans le casier".

De son côté, la direction parle d'un "acte de malveillance". "Nous avons mené notre enquête et ce n'est clairement pas un accident. Il y a là un acte de malveillance et nous allons porter plainte contre X", martèle Jeanne Massa, responsable de la communication et du marketing. "Il y a une enquête policière d'un côté et une enquête en interne de l'autre. Ce que je peux vous dire, c'est que le livreur qui a porté connaissance de ces faits est en conflit avec nous et qu'il y a une procédure de licenciement à son encontre", fait-elle remarquer. "Dans notre process, il est impossible que cette chose se réalise. Une souris morte ne rentre pas dans une boîte à pizza toute seule", se défend-elle, en attestant de contrôles d'hygiène réguliers.

Publié dans InFo$ ^^

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article